Desk Mobile

Summer is around the corner, time to start planning your project!

Book a consultation with a specialist today
Please enter your contact information below

  • This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Pour plus d’intimité derrière sa maison

La Presse

La firme Topia a remporté un prix, l’automne dernier, pour l’aménagement de la cour d’une demeure de grand luxe, à Hampstead. Son équipe a savamment imaginé diverses solutions pour rendre agréable chaque moment passé à l’extérieur. Elle a aussi cherché à régler un problème commun à bon nombre de propriétaires : le manque d’intimité.

DANIELLE BONNEAU
LA PRESSE

« C’est stressant quand on sent que des gens dans notre environnement peuvent nous voir, indique Jocelyn Lussier, architecte paysager et président de Topia. Certains ont trois ou cinq voisins dont les terrasses donnent sur leur cour. On me demande constamment de rendre des jardins plus privés. »

Les options varient en fonction des budgets. Elles peuvent prendre la forme de grands cèdres, d’une pergola, de treillis ou de toiles d’ombrage. « Le but est de bloquer la vue pour que les gens se sentent chez eux », souligne M. Lussier.

Pour former un écran, il lui arrive d’installer du fil de fer, le long duquel pousseront des plantes grimpantes. « Les gens adorent, dit-il. Cela fait de la verdure, c’est coloré et cela les cache de la vue. Cela prend des plantes qui poussent vite, comme de l’artilochia, de la vigne vierge [parthenocissus] et de l’actinide. Des arbres en colonne ou des conifères créent aussi rapidement un écran de 12 à 15 pi de haut. »

Les toiles d’ombrage, de leur côté, sont employées dans des surfaces ensoleillées, à la place de parasols. « Elles coupent les rayons du soleil, dit-il. Elles sont utilisées pour faire de l’ombre et servir d’écran. Taillées sur mesure, elles sont offertes dans un grand choix de couleurs. Elles peuvent avoir la dimension et la forme qu’on veut. On peut aussi jouer avec les angles et fixer trois, quatre, cinq ou six pointes à différents points d’ancrage. Cela permet de cacher certaines vues tout en donnant énormément d’ambiance. Le soir, avec l’éclairage, cela apporte une tout autre atmosphère. Quand on peut travailler avec des éléments comme cela, cela complète l’aménagement dans lequel nos clients vont vivre. »

À plus grande échelle

À Hampstead, des clients ont demandé à la firme Topia de créer un jardin festif, où ils se sentiraient en vacances. Ils voulaient être dépaysés lorsqu’ils se retrouveraient à l’arrière de leur maison, avec leurs proches. Pour ce projet ambitieux, qui sera terminé pendant l’été, l’entreprise a remporté le Défi Val-Mar en architecture de paysage, dans la catégorie Unifamiliale de grand luxe. La récompense, attribuée en collaboration avec l’Association des architectes paysagistes du Québec, a été décernée l’automne dernier dans le cadre de la remise des Prix Habitat Design.

Les propriétaires avaient entièrement rénové l’intérieur de leur spacieuse demeure, qui date d’une soixantaine d’années. Ils en ont profité pour agrandir les ouvertures vitrées. Ils voulaient aussi transformer l’extérieur.

 

L’équipe de la firme Topia a conçu un espace extérieur composé de zones aux usages distincts. « La grande terrasse attenante à la maison a été agrandie, et de nouveaux angles lui ont été donnés, explique Jocelyn Lussier. L’ancienne piscine a été enlevée pour intégrer un nouveau bassin de forme rectangulaire. Il fallait aussi parvenir à créer de l’intimité. À cause des grandes ouvertures et de la terrasse surélevée, les occupants voyaient leurs voisins, et leurs voisins les voyaient.

« C’était agaçant, précise l’architecte paysagiste, qui est également horticulteur. La solution principale a été de prévoir un salon extérieur sous une grande pergola, dont le toit sera couvert de végétaux. La structure, qui sera réalisée au cours de l’été et agira comme un écran, sera une pièce supplémentaire pour discuter entre amis, regarder des parties de soccer à la télé ou siroter un verre de vin près du foyer. Deux des faces seront ouvertes sur la maison et la piscine, tandis que les deux autres seront relativement fermées. Ce sera un cocon. Le toit vert aura un petit côté écologique, puisque les végétaux absorberont l’eau de pluie et qu’il permettra d’augmenter le pourcentage de verdure que compte la propriété. Il sera aussi plus agréable à regarder. »

Derrière la pergola, des chênes en colonne agiront aussi à titre d’écran, ayant l’avantage d’être plus hauts. « La cour deviendra ainsi très, très intime, précise M. Lussier. En soirée, quand les lumières seront allumées, les propriétaires ne se sentiront plus à la vue de tout le monde. »

Ils pourront vraiment relaxer.

https://www.lapresse.ca/maison/cour-et-jardin/2020-05-13/pour-plus-d-intimite-derriere-sa-maison