Desk Mobile

L'été est presque arrivé, il est temps de planifier votre projet !

Réservez dès aujourd’hui une consultation avec un spécialiste
Veuillez nous fournir vos coordonnées ci-dessous

  • This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Mieux concevoir, mieux réaliser

MAGAZINE FORMES

Les Prix Habitat Design (PHD) visent à favoriser l’émergence d’une approche innovante dans les projets d’habitation en misant sur l’apport concerté des différents professionnels de l’architecture et du design. Tracey Hesse, architecte paysagiste, associée chez Hodgins et Associés, Bernard Bigras, directeur général de l’Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) et Stacey Herman, directrice adjointe de Val-Mar, nous entretiennent du sujet.

Claude Paquin

Tous trois ont collaboré au prix Défi Val-Mar en architecture de paysage de l’édition 2019 des PHD. Ce prix spécialisé souligne l’excellence dans l’aménagement d’espaces extérieurs incluant un bassin d’eau en béton. Jocelyn Lussier, de Topia, architecture de paysage, a mérité le prix dans la catégorie «Unifamiliale de grand luxe» pour un concept piscinier d’une demeure à Hampstead, tandis que la catégorie «Complexe multirésidentiel » a été remportée par Karine Durocher, de Vert cube, architectes paysagistes,
pour l’aménagement d’un bassin longiligne et jeux d’eau dans la cour intérieure du complexe Gallery sur le canal dans Griffintown.
Tracey Hesse, qui a siégé sur le jury, souligne le traitement « sensé et inattendu » des projets lauréats. « Le bassin aménagé au complexe Gallery, une certaine allusion à un cours d’eau, se démarque par sa belle simplicité. Le mouvement des jeux d’eau crée diverses ambiances qui contribuent à la qualité et à la quiétude du lieu habilement aménagé. À Hampstead, le réaménagement de la cour de cette vaste propriété unifamiliale se distingue par une ingénieuse segmentation et diversité de l’espace – zones jardin, détente, piscine –, tout en créant un milieu de vie très intime. »

Conception concertée

La valorisation des professionnels de l’architecture et du design auprès de l’industrie de la promotion et de la construction résidentielle est fondamentale pour réaliser des projets de qualité, souligne Mme Hesse. « Les concepteurs doivent participer à l’élaboration du projet en amont, dès l’étape de conceptualisation, et non s’insérer en fin de parcours ou dans le cadre d’une intervention ponctuelle pour “régler” un problème. Un projet réalisé en amont et en concertation avec l’ensemble des acteurs se
démarque par une réalisation beaucoup plus aboutie et intéressante, et ce, autant en matière de qualité du produit que d’encadrement et de respect budgétaire. » Ce travail concerté est un élément fondamental, appuie Stacey Herman. « Val-Mar s’associe aux Prix Habitat Design, car nous considérons essentiel et déterminant de valoriser le travail des concepteurs, notamment les architectes paysagistes, en collaboration avec nos équipes. D’ailleurs, chez Val-Mar, nous avons des espaces dans nos bureaux pour les professionnels afin de faciliter et d’encourager un travail de proximité. »

L’impact COVID

Bernard Bigras, directeur général de l’AAPQ, amène un point de vue fort intéressant influencé par la période trouble que nous vivons. À son avis, ce phénomène démontre que la conception de l’espace, qu’il soit intérieur ou extérieur, sera à repenser. Cette prise de conscience va avoir un impact direct sur l’environnement physique construit ou aménagé par les professionnels. « L’aménagement de l’espace prendra en compte le cadre de vie au sens beaucoup plus large, prévoit M. Bigras. De nouvelles mesures sanitaires pourraient grandement influencer l’ensemble du milieu du design, dont celui de l’architecture de paysage. » Les nouveaux espaces de vie devront être aménagés en tenant compte de nouvelles exigences tout en protégeant l’échelle humaine des réalisations, anticipe M. Bigras. « Tout sera à repenser : la conception, la réalisation des projets jusqu’au design de mobilier. Dans une autre mesure, nous entrevoyons que les espaces verts et végétalisés seront beaucoup plus intégrés aux projets de développement, qu’ils soient résidentiels ou commerciaux. En conséquence, les équipes de développement de projets devront
intégrer dès les premières étapes les spécialistes de l’aménagement extérieur. »

 

Le bassin aménagé au complexe Gallery sur le canal, une certaine
allusion à un cours d’eau, se démarque par sa belle simplicité.
Source : Vert Cube
78 FORMES Vol. 16 — Nº1

Le réaménagement de la cour de cette propriété de Hampstead
se distingue par une ingénieuse segmentation et diversité
de l’espace.
Source : Topia